MANIPULATIONS STRUCTURELLES  VERTEBRALES.

UTILISATION DES CONTRACTIONS ACTIVES POUR LES CERVICALES, LES DORSALES ET LES LOMBAIRES.

 

UTILISATION DES CONTRACTIONS ACTIVES POUR LES CERVICALES, LES DORSALES ET LES LOMBAIRES.

La particularité de ce stage, sera cette fois l'utilisation de la contraction active du patient, afin d'effectuer la manipulation structurelle contre résistance ; ce paramètre offre l'avantage de manipuler avec moins de rotation, notamment au niveau cervicale...

                                                                    K.K.


LES OBJECTIFS DE LA FORMATION

 

Cette formation de 3 jours, propose un concept structurel original* qui débouche sur un ensemble de techniques et de méthodes permettant le développement gestuel nécessaire pour accéder à la maîtrise des manipulations structurelles. Celles-ci sont réalisées sans bras de levier afin d'optimiser l'effet réflexe sur les tissus.

 

L'objectif est la transmission d'un certain savoir-faire manipulatif, associé à une démarche logique et originale de la recherche des altérations tissulaires participant aux tableaux cliniques. La rigueur gestuelle et la synthèse théorique sont les caractéristiques de cette formation.

L’enseignant a une expérience réelle de la pratique en cabinet (depuis 1978) et de l’enseignement (Sans discontinuer depuis 1982). Cela lui permet d’affirmer que cette approche originale et synthétique rend cette formation utile tant pour l’ostéopathe débutant que pour le manipulateur expérimenté.* Tel qu’il a été enseigné à Genève depuis 1967 et à l'IFSO-Rennes depuis 2007, ce concept émanant des courants ostéopathiques, chiropratiques et étiopathiques, est un mode de pensée qui permet d'élaborer une théorie fondamentale simple. Il se veut structuraliste et utilise la théorie des systèmes pour envisager l'homme sous un angle logique qui lui permet de résoudre la plupart des affections trouvant leurs origines dans les désordres structurels réversibles. Il replace la manipulation somatique dans un contexte particulier recherchant simplicité et efficacité. Il n’utilise pas le modèle fonctionnel de la définition ostéopathique des lésions. 

 

QU’EST-CE QU’UNE MANIPULATION STRUCTURELLE POUR JF TERRAMORSI ?

« Ce concept s’applique à toutes les structures du corps physique y compris crâniennes, viscérales ou tissulaires. La définition fonctionnelle de la lésion n'est pas privilégiée car la perte de mobilité n’est pas considérée comme une lésion mais comme sa conséquence. La lésion n’étant pas une perte d’amplitude, le geste thérapeutique ne cherche pas son gain ! Cette nuance apporte une grande sécurité dans le geste thérapeutique. On ne peut pas aller « trop loin » puisqu’on ne cherche pas l’amplitude…. »« Cette approche permet de traiter les lésions tissulaires réversibles, inscrites dans le tissu conjonctif » « Il se trouve que c’est au sein du tissu conjonctif que se situent les récepteurs nerveux, capables de modifier le contrôle de la régulation sanguine, mais aussi du tonus musculaire et de la proprioceptivité. (…) »Terramorsi 153.

"La manipulation structurelle est un acte mécanique, réglable en vitesse, en masse et en amplitude, appliqué le plus localement possible sur le tissu altéré afin d’en modifier la consistance par voie réflexe. Notre but n’est pas de corriger une position, ni d’augmenter telle ou telle amplitude, mais de lever la barrière qui empêche le corps de trouver lui-même toutes les positions et fonctionnalités dont il a et aura besoin. Nous n’imposons ni ne corrigeons rien, nous levons les obstacles dont nous pouvons avoir conscience et laissons la Nature faire le reste." Terramorsi

 

PRINCIPES DU STAGE :

Ce stage de 3 jours constitue la première approche. Le nombre de participants est limité à 20 personnes. La partie théorique est très concentrée, l’essentiel du cours est tourné vers une pratique immédiatement utilisable en cabinet. Le faible nombre de participants permet un suivi efficace par l'enseignant. Il y a toujours au moins un assistant confirmé pour aider l'enseignant. Utilisation possible de supports pédagogiques (livre et DVD) reprenant en détail le programme traité. L'étudiant consacre l'essentiel du séminaire à la pratique, tout en conservant l'image du geste correct. Le principe même de la formation veut que beaucoup de temps soit consacré aux répétitions des gestes, afin de posséder chaque étape de la progression gestuelle.

 

L’enseignement de JF TERRAMORSI se caractérise par deux orientations principales :

  •  La logique au service de la simplification dans la compréhension des mécanismes pathologiques réversibles. Où travailler ?
  • La qualité gestuelle. Comment travailler ?

 

Matériel : Il y aura une table de manipulation appropriée pour 2 participants. Un syllabus. L'organisateur remet aux ostéopathes un certificat de participation à ce stage de formation.

 

CONTENU :

Principes ostéopathiques de base : Qu’est ce que l’ostéopathie structurelle ?

Lésion structurée : Peut-on parler de lésion en ostéopathie ?

Processus d’installation d’une lésion ostéopathique structurée.

Qu’est ce qu’une manipulation structurelle ?

Un concept spécifique : la manipulation structurelle directe.

Courte explication sur notre façon de travailler.

Relation « structure-fonction » dans un système fermé.

Concept structurel (Rapports structure / fonction et inversement).

Atteintes de la structure - Développement de la notion d’état de la structure…

Nature des variables d’entrée des différentes structures qui composent l’individu.

Modélisation de la recherche de, ou des, lésions en rapport avec les principes de l’ostéopathie structurelle….

La « lésion primaire » : Dangereuse Arlésienne.

Détermination d’une gestuelle adaptée.

Applications au rachis.

 

JOUR 1

  • Récolte des questions que se posent les participants.
  • Présentation du concept.
  • Mise en place des paramètres théoriques et gestuels : principes manipulatifs d’ordre géométrique, mécaniques, de positionnement ; de règles manipulatives ; de façon de se comporter sur le plan physique ; l’utilisation du corps du thérapeute.
  • Première approche lombaire·
  • Charnière cervico-dorsale
  • Première approche cervicale : C2 Localisation de l’action en deçà des limites anatomiques...

 

JOUR 2

  • Dorsales moyennes en compression de poitrine.
  • Approfondissement des cervicales.
  • Reformulation et approfondissement des techniques de la veille.

 

JOUR 3

  • Approfondissement lombaires
  • Sacrum
  • Dorsales hautes
  • 1ère côte
  • Dorsales basses
  • Table ouverte
  • Avons-nous répondu aux questions du premiers jours ?

POUR DES RENSEIGNEMENTs et demandes d' inscriptions 

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Le code qui s'affiche et que l'on vous demande d'entrer, permet de différencier de manière automatisée un utilisateur humain d'un ordinateur (robot).