ABORD DU TISSU EN OSTÉOPATHIE STRUCTURELLE.



L'ostéopathie structurelle est connue pour ses manipulations articulaires, elle est également très efficace par ses techniques tissulaires polyarticulaires. Elles sont complémentaires, voire indispensables l'une à l'autre pour effectuer un traitement ostéopathique complet.

 

Les techniques tissulaires polyarticulaires peuvent, à elles seules, supprimer la symptomatologie du patient. Elles sont simples, rapides et efficaces.

La thérapie manuelle possède un seul outil qui perçoit et agit : la main.

 

L’objectif du soin est de sentir le blocage et de le libérer, ce blocage est situé sur des points précis dans le continuum conjonctif, leur libération est susceptible de modifier localement l'organisation structurale du corps et ainsi amener à distance une régularisation de l'équilibre général.


 Contenu :

 

Lors de ce séminaire, essentiellement pratique, il sera abordé les pôles suivants :

  • Corps humain vu par la biotenségrité
  • Notion de rencontre thérapeutique et sa phénoménologie
  • Description des chaînes conjonctives, avec leurs points clés
  • Gestes thérapeutiques et tests appropriés
  • Complémentarité avec les autres modes thérapeutiques
  • Actions et réactions du traitement

 


Programme du stage de formation

Lors de ce séminaire, essentiellement pratique, il sera abordé les pôles suivants :


JOUR 1
Matin
  Rappel du modèle fondamental de l’ostéopathie structurelle (MFOS)
  Application du MFOS à la pratique tissulaire (principe et positionnement)
  Description du Corps humain, vu par la tenségrité
  Application de la tenségrité à la physiologie et à la pathologie ostéopathique
  Notion de présence, de rencontre thérapeutique et sa phénoménologie
  Complémentarité avec les autres modes thérapeutiques
  Actions et réactions du traitement
  Variantes pour nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées
Après-midi
  Description des tests tissulaires et du trust tissulaire
  Déroulement d’une séance
  Application sur le membre supérieur : tests, symptomatologies, techniques
  Cas cliniques : NCB, canal carpien, épicondylite…


JOUR 2
Matin
  Echange et discussion
  Application sur le membre inférieur : tests, symptomatologies, techniques
  Cas cliniques : sciatiques, cruralgie, entorse de cheville …
Après-midi
  Application sur le rachis dorsal : tests, symptomatologies, techniques
  Application sur le rachis lombaire : tests, symptomatologies, techniques
  Application sur le bassin : tests, symptomatologies, techniques
  Cas cliniques : lombalgie aiguë, pudendalgie, dorsalgie


JOUR 3
Matin
  Echange et discussion
  Application sur le rachis cervical : tests, symptomatologies, techniques
  Application sur l’ATM : tests, symptomatologies, techniques
  Cas cliniques : torticoli, cervicalgie
  Application sur l’abdomen : tests, symptomatologies, techniques
Après-midi
  Travail de la présence, notion de non séparabilité
  Application de la non séparabilité sur le rachis
  Déroulement de séance complète : rythme de la séance
  Révision des points sur demande


Vos questions:

Je voudrais savoir quelles sont les différences entre les techniques tissulaires présentée, et les méthodes Niromathé ou Moneyron.    Tristan D.

Réponse d'Arnaud Fressin :

Bonjour,                                                                                                                                                                           Merci de l'intérêt que vous portez aux techniques tissulaires.                                                                                       Tout d'abord, toutes ces méthodes ( niromathe, orthopractie, moneyron) sont issues du même noyau. Elles ont été transmises par jean Moneyron, qui les a reçu lui même de la sœur Chabrit.    J'ai été curieux de voir toutes ces techniques, méthodes et raisonnements, pour comprendre les points communs et différences.

Pour moi ce qui fonctionne est ce qu'il y a de commun. J'ai également rencontré des rebouteux et guérisseurs avec le même genre de technique, j'ai reçu leur traitement puis j'ai analysé leur geste et raisonnement.                                    Il y a beaucoup de similarité avec les techniques tissulaires, alors qu'ils ont appris seuls (don) ou par transmission de père en fils, de manière empirique.                                                                                          

À la différence des autres approches, l'accent est mis sur la qualité du test tissulaire de chaque point et par conséquent il y a peu de points traités. De plus, la biotenségrité permet de comprendre notre action.

Le traitement est adapté à chaque patient.                                                                                                                        Le but de ce stage est de découvrir les techniques tissulaires structurelles (pour ceux qui ne les connaissent pas), d'avoir un raisonnement cohérent, un geste approprié à votre main ( votre geste). Pendant tout le stage, la gestuelle du thérapeute est développée selon le modèle fondamental d'ostéopathie structurelle. Le positionnement du thérapeute est aussi important que la main.De plus, je vous montrerai deux applications de la tenségrité sur les cicatrices et sur les problèmes discaux.      

J'espère avoir répondu à vos questions et vous rencontrer en juin.                                                                             Arnaud FRESSIN 


POUR DES RENSEIGNEMENTS ET DEMANDES D' INSCRIPTIONS concernant ce  stage avec Arnaud Fressin

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.